27/11/2007

L'arme de service : un fléau sournois

Je lis aujourd'hui avec une grande tristesse la chronique annonçant le décès d'une jeune femme à Zürich, abattue froidement par un "homme" de 21 ans qui venait de terminer son école de recrue.
 
Aujourd'hui j'exige que tous les défenseurs du maintien de la loi obligeant les miliciens à garder leur arme de service accompagnée de munitions à leur domicile prennent définitivement leurs responsabilités. Ils sont coupables autant que le tireur du décès de cette jeune femme, qui ne faisait qu'attendre le bus…

Jusqu'où doit-on arriver pour que ces gens comprennent enfin qu'une arme est faite pour blesser ou tuer un ennemi en temps de guerre et pas autre chose ?
Pourquoi pas des tournois de Taser pendant qu'on y est ?
Taser qui a d'ailleurs été considéré comme une arme de torture par les plus influentes des organisations des droits de l'homme !
 
Faut-il que, pour comprendre, les intéressés soient touchés directement par une telle exaction ? La remise en question est la base de toute intelligence. Il est temps pour certains de faire connaissance avec ce principe.
 
Je pleure cette jeune femme aujourd'hui comme je pleure la disparition de l'humanité dans le cœur des adeptes et adorateurs de ces vieilles lois devenues inutiles et dangereuses.
Certains vont jusqu'à demander de désobéir aux ordres qui leurs sont donnés de déposer les armes dans leur caserne.

Dire qu'il y a peu d'accidents par rapport au nombre d'armes en circulation est un déni de la réalité purement et simplement.
Le Far-West n'est plus une réalité au 21e siècle. Déposons les armes qui tuent nos enfants, respectons le droit fondamental de vivre et de laisser vivre. Ce combat sera long, mais j'ai espoir qu'un jour nous vivrons dans un pays plus sûr et plus humain.

15:34 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Vous pourriez au moins attendre les résultats de l’enquête avant de faire une récupération éhontée de ce tragique fait-divers. On pourrait presque croire que ce crime lâche et répugnant vous arrange.

Quand à prétendre que les défenseurs de l’armée de milice sont aussi coupables que le malade qui a tiré ce week-end, on reconnaît bien là un amalgame typique d’un extrémisme fanatique. Les millions de citoyens soldats et leurs familles sauront reconnaître la perfidie dans vos propos.

J’ai aussi l’espoir que l’avenir soit plus sûr et plus humain, mais ça ne se fera pas en posant les armes. Je vous conseille vivement regarder les news de temps en temps, vous croyez vraiment que le far-west plus ?

AF


Écrit par : Alain Fernal | 27/11/2007

Les commentaires sont fermés.