03/12/2007

Chômage à Genève : OUI le 16 décembre !

 

Le mardi 27 novembre 2007, j'ai eu le plaisir d'assister à une conférence-débat opposant MM. Longchamp et Grobet, respectivement conseiller d'état et ancien conseiller d'état.

Monsieur Longchamp ayant concocté la nouvelle loi sur le chômage était bien évidemment pour, tandis que Monsieur Grobet, qui représentait "A gauche toute"  représentait les référendaires et opposants à cette nouvelle loi.

Cette nouvelle loi permettrait d'économiser 90 millions par année en supprimant les emplois temporaires cantonaux pour améliorer la prise en main des chômeurs et, entre autres choses, leur offrir des formations adaptées aux besoins du marché.

L'argument phare de l'opposition est que ces emplois temporaires cantonaux doivent être maintenus et que les entreprises doivent favoriser les travailleurs résidents sur le territoire genevois plutôt que des frontaliers ou des travailleurs vivant sur le canton de Vaud.

Ce projet de loi, déjà accepté au grand conseil genevois en juin par 6 partis sur 7, fait suite à un courrier du conseil fédéral qui prie les autorités cantonales de bien vouloir prendre note que les emplois temporaires cantonaux de 12 mois, qui ouvraient une nouvelle période d'indemnisation par l'assurance-chômage ne serait plus tolérés longtemps par la confédération. Nous nous devons donc de supprimer l'exception genevoise.
D'autre part, cette loi a été longuement discutée au niveau fédéral et son concepteur s'est inspiré d'exemples qui ont étés retenus par des cantons frontaliers comme Genève. Cette loi a largement contribué à la baisse du chômage dans ces cantons.

J'en tire les conclusions suivantes :

1. L'opposition n'a aucun argument valable et se plait à reprendre des thèmes chers à un certain parti d'extrême gauche comme celui des frontaliers.

2. Sans l'adoption de cette loi, dès que le conseil fédéral n'autorisera plus une deuxième période d'indemnisation après un emploi temporaire cantonal, le peuple genevois travaillera sans filet et les frais sociaux supplémentaires seront tellement importants qu'une augmentation massive d'impôts sera inévitable.

3. Cette loi permettra à l'OCE de proposer des vraies formations et non pas un "saupoudrage" de formation comme jusqu'à ce jour.

4. Cette nouvelle loi fait partie intégrante d'un processus mis en place par le magistrat Longchamp pour améliorer l'efficacité des OCE. Sans cette loi, les efforts fournis par le DSE depuis 2005 seront vains...

Je vous invite donc à voter en faveur de cette loi. Mais le débat est ouvert...

Meilleurs messages

Mirko Righele

16:26 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Le débat est certe ouvert, mais à part dire "Les arguments des opposants ne sont pas valables" .... vous n'argumentez pas !

Essayez d'énumérer les arguments de l'opposition, et opposez leur des raisonnements corrects, sans langue de bois politicienne et ainsi nous pourrons parler de débat.

Écrit par : Dji | 03/12/2007

Dommage que votre appréciation se limite à ces seuls arguments ! Allez mardi soir à Uni Mail où un débat devrait avoir lieu, enfin façon de parler car cette loi est tellement bétonnée que pas un seul parti n'ose s'y opposer !
Je vous invite à vous rendre mardi soir à Uni Mail peut-être que les arguments opposés qui seront avancés vous en apporteront plus.
Bien à vous.

Écrit par : Etikettok | 03/12/2007

Cette nouvelle loi va baisser artificiellement le nombre de chômeurs puisque ceux-ci vont basculer à l'hospice général. Ce qui aura pour conséquence d'augmenter les dépenses de l'Etat de Genève qui croule sous les dettes et de baisser celles de l'Etat fédéral qui baigne dans des milliards de bénéfices déjà!

Écrit par : Kermitte | 04/12/2007

Les commentaires sont fermés.