26/08/2008

Dépasser les clivages idéologiques ? Constituons ensemble !!!

Je désire, par ce billet, exprimer mes attentes concernant la constituante et les futurs constituants. Le titre est explicite, mais je tiens à préciser ma pensée.

Le 19 octobre, les genevoises et les genevois vont élire une assemblée constituante qui officiera pendant 4 ans afin d'écrire une nouvelle version de la constitution, texte des textes, base des bases de notre belle république.

Nombre des listes de candidats sont soutenues par des partis politiques, représentés aussi bien au grand conseil qu'au conseil d'état ou même au parlement fédéral. Il va sans dire que l'idéologie de ces partis sera défendue lors des séances de la constituante.

Aujourd'hui je demande une chose importante à toutes les personnes qui auront la chance d'être élues à cette assemblée : baissez les armes, ouvrez-vous à votre prochain même s'il n'est pas élu sur votre liste, laissez au grand conseil les basses attaques et les discours dogmatiques qui ne mènent à aucune décision ou discussion intéressante.
Je souhaite sincèrement que la gauche, la droite, les extrêmes s'ils existent se mettent tous autour de la même table, main dans la main et qu'ils pensent tout d'abord au bien-être de notre république, et pas au bien de leur parti ou de leur personne....

J'ai loisir de discuter, parfois vivement, avec des personnes qui ne partagent pas mes opinions. Nos discours peuvent être virulents, mais à aucun moment le respect ne doit être oublié. Chacun sait que le fameux consensus helvétique est le fruit d'une discussion des tous les acteurs politiques choisis par le peuple.

J'ai foi en l'être humain mais j'ai peur qu'il se laisse aller à défendre une idéologie alors que la constitution n'est pas faite pour cela.

Alors aujourd'hui, humblement, je vous demande à tous, chers candidats, d'oublier votre couleur et d'oeuvrer pour le bien de cette merveilleuse région genevoise, celle que je chéris tant....

 Bien à vous

Mirko 

16:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

"Alors aujourd'hui, humblement, je vous demande à tous, chers candidats, d'oublier votre couleur et d'oeuvrer pour le bien de cette merveilleuse région genevoise, celle que je chéris tant...."

Bravo Mirko !

On le chante en choeur !

;o)

Écrit par : Blondesen | 26/08/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mirko,

tout d'abord c'est un plaisir de vous lire et de vous retrouver sur les blogs avec le vôtre.

Votre billet est empreint de sincérité et d'intelligence.

Réviser le texte fondateur en 2008... alors que l'individualisme est devenu le propre de notre société... me paraît tellement dangereux. Il est difficile d'imaginer, plutôt assimiler aujourd'hui que ce texte sera le socle de la société que nous laisserons à nos enfants, petits enfants... que personne, de ceux qui écriront le texte, ne lui survivra.

C'est dans cet esprit qu'il faudra, comme vous le dites si bien, réussir à mesurer la portée des discussions, des sujets abordés par les Constituants, comprendre l'argumentaire des uns et des autres, y réfléchir et peser les conséquences de chacun des écrits.

Ensuite, il reviendra au seul souverain de se prononcer sur le travail que les Constituants soumettrons.

Espérons, comme vous l'écrivez si bien, qu'une fois élu, chacun comprendra la tâche que le peuple lui confie.

Une lourde responsabilité qu'il faudra servir avec beaucoup d'humilité.

Je le répète, votre billet est empreint de sincérité et d'intelligence.

Des mots à réfléchir,

Bien à vous Mirko,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 26/08/2008

Bonsoir Blondesen,
Bonsoir Stéphane,

Merci à vous deux pour vos commentaires.

Pour être franc, j'ai écrit en appréhendant les commentaires qui s'en suivraient.

Vous me rassurez, je ne suis pas seul à penser que la constitution est plus importante que notre couleur politique.

Merci et au plaisir de vous lire.

Mirko

Écrit par : Mirko Righele | 27/08/2008

Cher Mirko,

Ton billet est criant de vérité.

Et j'insisterai même sur le fait que cet état d'esprit non partisan sera nécessaire même si une large majorité de gauche ou de droite devait être présente.

Salutations

Céline Roy

Écrit par : Céline Roy | 28/08/2008

Malheureusement, si la politique se satisfaisait d'une idéologie fédératrice autours de l'être humain, elle ne serait, à mon grand regret naïf, plus politique. La constitution, en l'état, a fait son temps, Mirko, le quotidien lui donne les couleurs des contes.

Je me plais à rêver parfois de grandes idéologies appliquées... et j'entends le réveil...

Puissent les nouvelles énergies politiciennes conserver la fougue de leurs pures convictions.

A bon entendeur.

Delphine

Écrit par : Delphine | 30/08/2008

Les commentaires sont fermés.