24/11/2008

On s'en fume un petit entre le dessert et le café ?

Cette phrase, vous risquez bien de l'entendre bientôt dans les bistrots suisses si vous vous trompez de case sur votre bulletin de vote le 30 novembre !

Non contents de donner un signal fortement malsain aux jeunes qui n'attendaient, jusqu'à maintenant, leurs 18 ans que pour courir au service des autos chercher leur permis de conduire provisoire, l'initiative pour la dépénalisation du cannabis permettra aux consommateurs de s'en fumer un au bistrot, ou dans la rue... Vous vous imaginez dans votre pizzeria préférée en train d'engloutir votre Calzone pendant que les voisins de tablée se roulent des pétards ? Je conseille à tout le monde d'aller en Hollande pour voir ce que ça fait...

Tiens, la Hollande, souvent reprise comme exemple par les initiants de cette "loi" angélique, parlons-en de la Hollande !
Ce pays compte actuellement environ 700 coffee-shops (bars à fumette pour les non-initiés). Les 106 maires hollandais sont en train de mettre sur pied un plan qui fermera ces établissements, pour des raisons évidentes de santé publique et de sécurité. Il faut dire que la consommation de cannabis est tolérée depuis 1978 et pas autorisée comme on veut nous le faire croire.D'autre part, les villes du sud de la Hollande ferment systématiquement les établissements vendant du cannabis à cause des nuisances générées par le tourisme de la drogue. Je n'invente rien... Un article y était consacré vendredi dans votre Tribune de Genève.

D'ailleurs, la dernière trouvailles des tenanciers de ces coffee est de demander à l'état de pouvoir cultiver eux-mêmes l'herbe qu'ils vendent, ceci afin de juguler le marché noir. Comme quoi, 30 ans après, le marché noir existe toujours car le combat aujourd'hui n'est pas de pouvoir vendre du cannabis, mais de proposer celui qui est le plus chargé en THC. Les doses étant tellement fortes aujourd'hui, que nous pouvons considérer cette drogue comme étant dure et plus douce ! Et ne me parlez pas de l'alcool ! 1 verre de vin, je peux conduire, j'ai toutes mes facultés et je ne souffre d'aucun manque neuronal quelconque. 1 bouffée sur un pétard et vous êtes bons pour ramener ma carcasse à la maison ! Et croyez-moi, je ne suis pas petit....

Alors l'angélisme, ça suffit ! Marre d'entendre dire que c'est une politique "responsable" ! C'est irresponsable et incohérent au vu de nos combats quotidiens pour notre santé et celle de nos enfants.

Vous voulez fumer du cannabis ? Libre à vous mais chez vous et sans vous montrer aux yeux de tous et influencer la jeunesse en montrant comme c'est coooool de fumer un bédo et de planer avec mes potos en refaisant le monde toute la nuit...

Notre pauvre pays ne mérite pas qu'on le considère comme un havre de paix pour les toxicomanes (et oui, vous êtes des toxicos, c'est la vie...). Je vous invite donc à voter NON à l'initiative pour la dépénalisation du cannabis le 30 novembre !

Bien à vous

Mirko

Commentaires

Bonjour Mirko,

L'idée derrière cette initiative est réduction des risques. Le but n'est pas d'inciter les gens à fumer du cannabis, les jeunes encore moins.

Les risques actuels du fumeurs de cannabis (mis à part l'abus) sont la mauvaise qualité du produit et le contact inévitable avec des dealers plus ou moins scrupuleux qui ne vendent pas que du cannabis.

Écrit par : Fufus | 24/11/2008

"Vous voulez fumer du cannabis ? Libre à vous mais chez vous et sans vous montrer aux yeux de tous ..."

Parfait, nous sommes donc d'accord. Encore faudrait-il pouvoir s'en procurer légalement, quitte à payer des impôts dessus, pour avoir un produit de qualité.

Écrit par : Fufus | 24/11/2008

Bonsoir Fufus,

Il a été prouvé grâce à l'exemple hollandais que le marché noir continuait et qu'il fleurissait notamment à cause des fortes doses de THC contenues dans leur produit. La légalité ici n'est pas un souci, dans la mesure où vous savez aussi bien que moi qu'il est très simple de se procurer des petites quantités de cannabis, sans avoir de soucis avec la police. La petite consommation ne les intéresse pas.

Pour ce qui est de payer des impôts sur le cannabis, je ne trouve pas que l'argument financier puisse être déterminant quand nous parlons de produits dangereux pour la santé. Les études concernant la dangerosité du cannabis sont légions sur le net. Je vous laisse le soin de chercher, vous verrez, je ne suis pas loin de la vérité quand je parle de drogue dure.

Merci pour vos commentaires Fufus

Mirko

Écrit par : Mirko Righele | 24/11/2008

Très intéressante question, M. Righele! Rien qu'en France, les gains liés au canabis uniquement représentent environ 832 millions d'euros, selon Mme Alliot-Marie.

Le trafic de dorgue reste la 2ème économie mondiale, après la prostitution (et juste avant le marché d'armes). On peut légitimement se demander si le CIPRET, grassement subventionné par l'Etat (Charles Beer), contre la cigarette mais pour la libéralisation de la drogue, ne cautionne telle pratique pour ces mêmes raisons, politiciennes, au détriment de la santé des jeunes.

Écrit par : Bofitude | 24/11/2008

Bonsoir Mirko,

Totalement d'accord avec vous sur le fait que l'aspect financier, et l'impôt en particulier, n'est pas ce qui doit être déterminant dans ce choix. Il s'agit d'abord d'une question de santé publique.

Il s'agit de mettre dans la balance quels seraient les avantages et inconvénients d'une situation de dépénalisation avec production contrôlée par rapport aux avantages et inconvénients de la situation actuelle.

Vous parlez de la Hollande. C'est une base de comparaison, certes. Mais il faut savoir que dans ce pays, s'il est permis de vendre, d'acheter et de consommer du cannabis, il n'est pas permis d'en produire (!). C'est une situation paradoxale, me direz-vous, mais c'est comme ça. Il n'y a donc pas à s'étonner que là-bas, la production ne soit pas contrôlée, le marché noir fleurisse et les taux de THC s'envolent.

Mais pour revenir aux avantages que je verrais par rapport à un éventuel oui à l'initiative suisse, il y a, comme je le disais plus haut, le contrôle du produit, ainsi que la décriminalisation de la filière. La situation actuelle présente en effet des risques sur ces deux aspects.

Quant à la dangerosité du cannabis, elle est indéniable sur certains points. Mais n'oubliez pas que, quelque soit ce que vous voterez et ce que sera le résultat de cette initiative, la consommation de cannabis continuera en Suisse. Le but de l'initiative est juste de réduire les risques pour les consommateurs.

Écrit par : Fufus | 24/11/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Mirko,

effectivement, le cannabis d'aujourd'hui n'est pas celui que nous pouvions allègrement fumer dans notre tendre jeunesse...

40x le taux de l'époque...

Une seule "petite taffe" aujourd'hui c'est 40 fois la taffe d'hier... et déjà une bonne taffe sur un pétard ça décalquait pas mal... ;o)

Ensuite, prétendre que nous allons palier au problème pour la jeunesse ça me fait marrer, parce que tous les dealers ou presque, venderont autre chose, Amsterdam en est un bel exemple.

Je n'arrive pas à imaginer les conséquences de la dépénalisation. Ou plutôt, je ne veux pas l'imaginer car ce projet est grotesque, le texte est irresponsable, inconséquent et complètement à côté de la réalité d'aujourd'hui.

Fumer un pétard n'a rien d'annodin.

Et puis, n'oublions pas la toute récente jurisprudence après le décès d'une octogénaire... n'importe quel petit fumeur de pétard pourra se réfugier derrière cette dernière pour justifier de son "irresponsabilité au moment des actes".

Vous parlez d'un détail annodin.

Bien à vous Mirko,

Stéphane


PS: Effectivement, je confirme, Mirko n'est pas petit :o)

Écrit par : Stéphane | 25/11/2008

bonjour a tous
Je m'appelle arthur et je consomme régulièrement du cannabis (4 a 5 pétard/jour) J'ai 29 ans et je suis marrié. Je n'ai jamais eu le moindre problème avec cette drogue qu'est le cannabis. Jamais le moindre petit incident... Je pense que les personnes ne fumant pas n'ont pas le droit d'interdire aux autre ce qu'ils font. En quoi le fait que je fume nuira aux autres? Je n'ai jamais eu d'accident de voiture sous stupéfiants ou je n'ai jamais frappé personne et je suis en bonne condition physique^^ il est possible que la fumée qui sort de mon joint déplaise aux passants seulement moi je ne vais pas les emmerdez quand ils parlent la bouche pleine ou quand ils déguste un énorme hamburger devant lequel j'aurais déja posé une gallette^^ le fait est que l'interdiction de la consommation de cannabis va a l'encontre des droits de l'homme puisqu'il s'agit de la libertée individuelle PERSONNE ne peut avoir des sequelles en étant a coté ou en respirant légèrement la fumée...seuls les médecins ayant fait le serment d'hypolite(celui qui ordonne au médecin d'empècher les personnes de mourrir et qui a provoqué un débat a cause de l'euthanasie...)ont le droit de demander a quelqu'un d'éteindre son joint car il ne nuit qu'a sa propre santé...et enfin, la bouffe mcdo tue bien plus de personne que le cannabis et cela au lieu d'ètre interdit est propulsé par une campagne de publicité...VOUS trouvez cela normal?enfin chacun pense comme il veut mais sachez que si l'on m'interdit (a moi comme a plein d'autres) de faire quelque chose qui ne regarde que moi et personne d'autre, et qui ne dérange personne d'autre surtout, il s'agit là d'une violation pure et simple de la morale et des droits accordés aux citoyens dans cette société qu'est la société actuelle.MOI je ne dit rien quand je voit un gars au bistrot ou au restaurant avec son verre de vin...alors que l'alcool tu beaucoup plus de personne que le cannabis...voila c'est tout ce que j'avais a dire...
merci de m'avoir écouté,
Arthur
(ps:mirko toi tu incites les gens a ne pas fumer...c'est inciter l'homme(toujours en quète de plaisir...)a boire et la grande différence entre le cannabis et l'alcool c'est que mème si tu fumes énormément, tu reste clair alors qu'avec l'alcool tu ne sait plus trop ce que tu fais...tout cela finit en accident ou bagarre...moi je n'ai influencé personne, j'ai juste défendu mes droits, alor le jour ou un gars fumant du cannabis te provoquera des tords a cause du canna, tu m'appelle et on pourra en discuter sinon ne t'avise pas a proféré des propos faux et en y réfléchissant, infondés, et laisse les autres vivre comme il le veulent...et toi, vit comme tu veux ce n'est pas moi qui vais t'en empêcher...au fait, en france la tradition c'est l'alcool, alors que dans d'autres pays (plus grand que la france et voir lus riches, c'est le cannabis,donc avant de parler réfléchi a d'oû vient ton opignon et analyse la.elle vuient de tes parents qui t'on éduqué comme cela, c'est tout, jamais tu n'a pensé par toi mème sans oublié que tu n'est qu' un homme...on en reparlera quand tu auras réfléchis...)a+

Écrit par : FERRAND | 08/12/2008

Bonjour à tous, il est très triste de vous lire, Mirko, et de constater que bien des gens pensent comme vous. A se demander qui est à côté de la réalité. Vos idées ne valent pas la peine d'ouvrir le débat à nouveau car il s'agirait alors de revenir en arrière sur l'évolution des connaissances.

Respect à Arthur (Ferrand).

Bien à vous,

Vincent

Écrit par : Vincent | 12/01/2009

Bien loin des débats politiques et des envolées démagogiques qui me laissent de marbre, j'ai tout de même envie de développer un ou deux points.

Tout d'abord, l'aspect médical. Demandez à celles et ceux qui gèrent le sujet au quotidien, soignants et accompagnants de toutes sortes, ne serait-ce que pour les jeunes, ceux qui sont confrontés aux problèmes de la drogue, à quoi ressemble cette réalité ? Je ne me substituerai pas à leurs expériences mais sachez que si l'on a lu plus haut que le "petit joint de maman" était 40 x moins fort, c'est bien loin de la réalité, qui serait plus proche des 200 X... Merci aux progrès de l'industrie agricole !

Notez aussi l'impact de ces mini-bombes sur un système neurologique incomplet (les premiers joints précèdent de plusieurs années l'achèvement de notre structure cérébrale, ce qui devrait donner quelques explications plausibles à certains débats menés ici ou ailleurs...). Et pourquoi toujours présenter sur la balance chanvre et alcool, fumeurs et buveurs ? Je pense que ce comparatif stérile ne permet en rien de s'attaquer au véritable problème: l'utilisation de psychotropes ...

Bref, toxico moi-même face à une autre herbe, celle à Nicot, je ne peux pas blâmer ceux qui, adultes, s'en fument un petit quand, moi, j'ai pris soin de repérer le coin fumeur avant d'aller siffler ma caféine dans mes volutes de goudron. Mais ne mélangeons pas tout et, surtout, chers politiques, ne mélangez pas cheval de bataille et réel problème de société.

Je ne te vise pas directement, Mirko, puisses-tu conserver encore l'énergie de tes convictions et l'intelligence de tes idéaux.

Écrit par : Delphine | 19/01/2009

Les commentaires sont fermés.