07/12/2008

Cambriolages et agressions continuent...

Cette fois, c'est avec une particulière envie de faire passer mon message que je vous écris.

Cette nuit, j'ai eu le grand plaisir de trouver mon appartement saccagé par des cambrioleurs. Sympa en rentrant, toujours agréable de rentrer et de trouver sa porte ouverte... Mais peu importe ma petite mésaventure, le pire est bien ailleurs.

En appelant le 117, je me suis entendu dire que personne ne pouvait passer car il y avait une affaire assez grave qui se serait passée cette nuit du 6 au 7 décembre 2008. Alors j'ai gentiment remercié la jeune femme qui m'a répondu, j'ai appelé un serrurier pour pouvoir verrouiller ma porte d'entrée, puis j'ai dormi quelques heures sur mon canapé, histoire de ne pas faire disparaitre une quelconque trace du passage de ces charmants touristes.

Ce qui me dérange profondément, c'est le manque d'effectifs de la police genevoise. La gendarmerie, la police de sécurité internationale et les ASM travaillent pourtant de concert pour garantir notre sécurité, malheureusement sans succès de toute évidence.

Maintenant cela suffit ! Marre des politiques qui ne prennent pas leurs responsabilités ! Plus intéressés par leur retraite politique et leurs quelques centaines de milliers de francs par an, la sécurité des électeurs ne les intéresse pas. Le conseil d'état n'assume pas ses responsabilités.

Que faut-il faire pour que finalement quelqu'un réagisse au plus haut niveau ? Un meurtre ? Une agression particulièrement sauvage ? Des milices citoyennes ?

Le travail de nos gardiens de la paix est remarquable, mais plus que ça, ils ne peuvent pas faire... Fini les charlots aux grand conseil qui ne font que s'écouter parler sur Léman Bleu ! L'activité politique doit être basée sur l'envie d'améliorer la vie de tous, pas uniquement la sienne...

Je suis ce soir fâché contre nos autorités qui font preuve d'une impuissance désespérante face aux vrais problèmes des citoyens.

Bien à vous

Mirko